Chaudière : choix, fonctionnement, entretien et prix

Image
Chaudière
10 minutes  de lecture
Auteur Ariane Dumont Auteur : Ariane Dumont

Vous le savez : une chaudière est l'appareil qui est responsable du chauffage de votre maison. Il en existe différents types, qui fonctionnent avec des sources d'énergie variées : électricité, gaz, bois, etc. Le prix et l'entretien de votre chaudière dépend de son type, de même que son impact sur le montant de vos factures.

Quels sont les différents types de chaudières ?

On différencie principalement les chaudières domestiques par leur source de chaleur, c'est-à-dire le type d'énergie utilisé pour chauffer votre logement :

Qu'est-ce qu'une chaudière hybride ?

La chaudière hybride combine une pompe à chaleur (PAC) à une chaudière à condensation, soit au gaz soit au fioul.

Mais on peut aussi classer les chaudières par leur performance ou leur technologie :

  • Les chaudières à très haute performance énergétique (THPE)
  • Les chaudières à condensation
  • Les chaudières à ventouse
  • Les chaudières basse température

Les chaudières par source de chaleur

Chaudières à gaz

En France, autour de 11 millions de foyers ont un raccordement au gaz naturel. Le chauffage au gaz est le mode de chauffage le plus fréquent dans les foyers français. Cependant, depuis la mise en place de la réglementation RE2020, le chauffage au gaz seul n'est plus autorisé dans les maisons individuelles neuves. Seules les solutions hybrides sont autorisées dans le neuf.

Bon à savoir

Vous pouvez continuer à utiliser votre chauffage au gaz si vous avez une chaudière gaz à l'heure actuelle, la réglementation ne concernant que les bâtiments neufs.

Une chaudière au gaz peut aussi ne pas fonctionner avec du gaz naturel, aussi appelé gaz de ville, mais grâce à une citerne de propane ou du biogaz.

Chaudières au bois

Une chaudière au bois utilise des bûches ou des granulés de bois, qu'on appelle aussi pellets, comme combustible pour produire de la chaleur. C'est le système le plus écologique, d'abord parce qu'une chaudière au bois fonctionne avec une énergie renouvelable, mais aussi parce qu'elle dégage moins de CO2.

Chaudières électriques

La plupart du temps, on n'utilise une chaudière électrique que de façon provisoire, avant d'investir dans une chaudière plus permanente ou dans l'attente d'un raccordement au gaz. C'est en effet un type de chaudière très énergivore.

Chaudières au fioul

Derrière le gaz et l'électricité, le fioul est la troisième énergie de chauffage des foyers français. Plus de 3 millions utilisent encore du chauffage au fioul. Il existe différentes chaudières au fioul, mais ce mode de chauffage a lui aussi été réglementé. Depuis 2022, vous ne pouvez plus installer une chaudière au fioul neuve, pour encourager la transition énergétique des particuliers et réduire les émissions de CO2.

Image
chaudière granules oekofen
Chaudière à granulés Ökofen

Les types de technologies de chaudières

Les chaudières à très haute performance énergétique (THPE)

On parle de chaudière à très haute performance énergétique pour un appareil dont l'efficacité énergétique saisonnière est d'au moins 92%. La plupart des chaudières THPE sont des chaudières à condensation, mais tout appareil ayant les performances requises peut bénéficier de cette appellation.

Les chaudières à condensation

Les chaudières à condensation sont la dernière génération de chaudières. Bientôt, elles remplaceront totalement les anciennes générations de chaudières encore disponibles sur le marché, en raison des nouvelles obligations de rendement et d'efficacité énergétique saisonnière imposées aux fabricants.

La particularité d'une chaudière à condensation est qu'elle récupère la chaleur des fumées de combustion et les réinjecte dans le circuit de chauffage, ce qui lui permet d'être plus économe. Une chaudière à condensation peut être au gaz, au bois et même au fioul.

Les chaudières à ventouse

La chaudière à ventouse peut être n'importe quel type de chaudière : gaz, bois, etc. C'est une chaudière équipé d'un dispositif d'évacuation des fumées en ventouse, composé de deux tubes : un pour aspirer l'air nécessaire pour la combustion, l'autre pour expulser les fumées produites par la combustion.

Les chaudières basse température

Une chaudière basse température produit moins de chaleur, ce qui permet de faire des économies d'énergie et d'améliorer l'évacuation des fumées. Cependant, le rendement de certaines chaudières basse température est en dessous du rendement minimum fixé par la législation européenne, à la différence des chaudières à condensation. Les chaudières basse température les moins performantes sont donc amenées à disparaître dans les années qui viennent.

Outils light bicolor
Changez de chaudière avec isglö !

Comment fonctionne une chaudière ?

D'un point de vue scientifique, on parle de chaudière pour désigner le système qui permet de déplacer de l'énergie thermique en augmentant la température d'un fluide dit caloporteur. Ce fluide, souvent de l'eau, transporte ainsi la chaleur entre différentes sources de température.

Le fonctionnement d'une chaudière varie en fonction de son système, mais consiste donc à produire de la chaleur puis à la transmettre aux réseaux de chauffage et d'eau chaude sanitaire.

Cette chaleur est produite au moyen d'une combustion réalisée avec un combustible : gaz, bois, fioul. Ensuite, le fluide caloporteur va récupérer cette chaleur pour la transmettre aux émetteurs de chaleur (radiateurs, etc.) et au ballon d'eau chaude. Pour résumer :

  1. Le combustible (gaz, bûches, granulés, fioul) est brûlé par la chaudière
  2. Cela produit de la chaleur qui réchauffe un liquide qu'on appelle "fluide caloporteur", généralement de l'eau
  3. Ce liquide passe par la tuyauterie et est envoyé vers les émetteurs de chaleur (radiateurs, planchers chauffants)
  4. La chaudière évacue les fumées qui restent de la combustion

Ce fonctionnement de base diffère un peu en fonction de la technologie de la chaudière. Ainsi, une chaudière à condensation utilise les fumées de combustion pour augmenter ses performances. Elle condense la vapeur d'eau contenue dans les fumées évacuées lors de la combustion pour augmenter la température du fluide caloporteur et améliorer le rendement de la chaudière.

Le principe est similaire pour une chaudière basse température, mais la température atteinte par le fluide caloporteur est de 50°C au lieu des 90°C habituels. En chauffant moins l'eau, il est ainsi possible de réaliser des économies d'énergie.

Enfin, nous avons vu qu'une chaudière à ventouse possède un dispositif particulier, la fameuse ventouse, composé de deux tubes concentriques pour récupérer l'air extérieur et évacuer les fumées.

Image
Radiateur chaudière

Quelle chaudière choisir ?

Les critères pour bien choisir votre chaudière

Le choix de votre chaudière est un choix important ! D'abord, il a un impact évident sur vos factures de chauffage, puisque tous les combustibles n'ont pas le même coût et que le prix d'entretien d'une chaudière peut lui aussi varier d'un appareil à l'autre.

Par ailleurs, il en va de votre confort. Avec une chaudière peu performante ou pas adaptée à votre logement, vous risquez d'avoir froid. Enfin, le choix d'une chaudière est aussi un choix écologique et environnemental, puisque certaines sont plus polluantes que d'autres.

Pour bien choisir votre chaudière, vous devez prêter attention à différents critères :

  • Les caractéristiques de votre logement
  • Votre budget

En effet, il est essentiel de choisir une chaudière adaptée à votre logement. Vous devez donc faire votre choix en fonction de sa situation géographique (météo, ensoleillement, raccordement au gaz, etc.), de la qualité de son isolation, de sa surface et de l'espace de stockage éventuellement disponible.

Votre isolation thermique impacte le choix de votre chaudière car une mauvaise isolation augmente vos besoins en chauffage : vous aurez plus de mal à chauffer le logement, tout simplement !

Attention

Il ne sert à rien d'acheter une chaudière surdimensionnée parce que votre maison est mal isolée ! Il faut commencer la rénovation d'une maison par son isolation, et non par le changement de chauffage.

La surface de votre maison vous indique la puissance dont vous aurez besoin : plus votre logement est grand, plus il est dur à chauffer. Enfin, notez que certains types de chaudières demandent plus de place que d'autres. C'est notamment le cas d'une chaudière au bois, car il faut stocker les bûches ou les granulés.

Ensuite, votre autre critère de choix doit donc être votre budget. Une chaudière coûte plusieurs milliers d'euros, mais le prix de la chaudière elle-même n'est pas le seul élément à prendre en compte. Son coût d'entretien et le prix du combustible choisi comptent également. Pour finir, certaines chaudières sont éligibles à des aides financières pour réduire ce budget, mais ce n'est pas le cas de tous les équipements.

Pour être certain de bien choisir votre chaudière, faites appel à un professionnel !

Chauffage
isglö vous aide à choisir la chaudière adaptée à vos besoins

Quel est le meilleur type de chaudière ?

Vous l'avez compris : le choix de sa chaudière est très personnel, puisqu'il répond aux caractéristiques de votre logement. Néanmoins, quelques éléments peuvent vous aider à trouver la meilleure chaudière pour vos besoins.

Comparatif des sources d'énergie pour votre chaudière

ÉnergieAvantagesInconvénients
Gaz✅ Reste l'une des énergies les moins chères
✅ Diffusion homogène de la chaleur
✅ Chaudières performantes
❌ Chaudières peu écologiques
❌ Devient dangereux avec l'âge ou en cas de mauvais entretien
❌ Nécessite d'être raccordé au gaz ou d'installer une citerne
Fioul✅ Mode de chauffage performant❌ Interdiction des chaudières au fioul neuves
❌ Très polluant
❌ Énergie coûteuse car indexée sur le prix du pétrole
Bois✅ L'une des énergies les moins chères
✅ Plus écologique
✅ Aides financières
❌ Nécessite un espace de stockage
❌ Prix d'achat plus élevé
Électricité✅ Solution temporaire❌ Prix de l'électricité en constante augmentation
❌ N'est qu'une solution provisoire

Les chaudières les plus performantes

Type d'équipementAvantagesInconvénients
Chaudière basse température✅ Rendement élevé
✅ Diffusion de chaleur homogène
✅ Économies d'énergie
❌ Fonctionne principalement au gaz ou au fioul
❌ Plus éligible aux aides financières
❌ Nécessite des émetteurs de chaleur adaptés
Chaudière THPE✅ Plus économique
✅ Très performante
❌ Fonctionne au gaz
❌ Appareil cher
Chaudière à condensation✅ Confort thermique optimal
✅ Aides financières
✅ Plus écologique
❌ Prend de la place
❌ Nécessite des travaux d'installation
Chaudière à ventouse✅ Rentabilité accrue
✅ Pas compatible avec le chauffage au bois
❌ Peut être bruyante
❌ Des spécificités d'installation

Quel est le prix pour changer une chaudière ?

Le prix d'un changement de chaudière inclut le coût de l'appareil et celui de la main d’œuvre professionnelle pour son installation. Naturellement, il varie donc en fonction du type de chaudière choisi et du professionnel retenu pour l'installer.

Pour une chaudière à condensation gaz, il faut compter entre 2000 et 5500 € environ (chaudière + main d’œuvre). Le prix d'une chaudière à granulés va de 10 000 à 15 000 €, mais vous avez droit à des aides financières pour réduire ce budget. Pour rappel, l'installation d'une chaudière à fioul neuve n'est plus autorisée.

Quelle est la chaudière la plus économique ?

Outre le prix d'achat de votre chaudière, prenez bien en compte ce qu'elle va vous coûter sur le long-terme. Si le prix de toutes les énergies a augmenté, certaines restent moins chères que d'autres et vous permettent donc d'économiser sur vos factures de chauffage et de rentabiliser le prix de votre chaudière.

Les énergies renouvelables (bois) et le gaz sont aujourd'hui les énergies les moins coûteuses. Vous retrouverez ci-joint un graphique comparatif du tarif actuel des énergies.

Image
Graphique comparatif prix énergie

Les aides financières pour changer votre chaudière

Afin d'encourager la transition énergétique, plusieurs dispositifs de subventions peuvent vous aider à financer une nouvelle chaudière. Tous les types de chaudières n'y sont pas éligibles, puisque ces aides financières veulent vous inciter à opter pour des énergies plus propres.

Les aides financières portant sur le chauffage sont :

Comment bien entretenir votre chaudière ?

Quand faire l'entretien d'une chaudière ?

Le bon entretien de votre chaudière est indispensable pour assurer son bon fonctionnement et sa longévité. Dans certains cas, c'est même une vraie question de sécurité ! Ainsi, le mauvais entretien d'une chaudière au gaz peut conduire à des intoxications au monoxyde de carbone.

Par décret du 9 juin 2009, le Ministière de la Transition écologique a rendu obligatoire l'entretien annuel de toutes les chaudières d'une puissance de 4 à 400 kW, quel que soit leur combustible. Prévoyez en plus un ramonage deux fois par an pour un chauffage au bois, dont une en période de chauffe.

Combien coûte l'entretien d'une chaudière ?

Le prix d'entretien d'une chaudière varie en fonction du système. Pour une chaudière à condensation gaz, comptez de 140 à 200 €. Pour une chaudière à granulés, il faut prévoir de 150 à 300 €, et de 100 à 150 € pour un ramonage.

Nous vous conseillons d'opter pour un contrat d'entretien, qui vous permet d'économiser sur le prix de la maintenance de votre chaudière. Les contrats les plus complets incluent le changement des pièces en panne. Votre rendez-vous annuel vous est rappelé à l'avance, ce qui vous permet de gagner en tranquillité.

entretien isglö
Souscrivez votre contrat d'entretien avec isglö !
Auteur Ariane Dumont

À propos de l’auteur

Ariane Dumont

Ariane est responsable des contenus chez isglö. Elle manage notre équipe de rédaction et veille à la qualité de nos articles. Diplômée d'un master Information-Communication, elle a notamment travaillé pendant 2 ans pour des sites dédiés à l'énergie, ce qui l'a sensibilisée aux enjeux énergétiques (consommation, énergies renouvelables, etc.).

Lire ses articles

0 800 700 700

Service & appel     
gratuits

Articles similaires

Isolation par l'extérieur

Isolation des murs par l’extérieur : techniques, prix et aides financières

L’isolation par l’extérieur, aussi appelée ITE, consiste à isoler les murs de votre maison en plaçant l’isolant sur l’extérieur de la façade. Elle permet ainsi de ne pas perdre de surface habitable et de rénover vos façades. L’isolation par l’extérieur donne droit à différentes aides qui peuvent vous aider à financer le coût des travaux.

Coup de pouce

Prime Coup de Pouce 2024 : conditions et démarches

Le Coup de Pouce fait partie des Certificats d’Économies d’Énergies (CEE). C'est une prime bonifiée proposée par les entreprises signataires d'une charte dédiée.

Aides financières locales rénovation

Les aides financières locales pour une rénovation énergétique

Il existe de nombreuses aides pour financer vos travaux de rénovation, notamment au niveau de l’État français. Mais certaines collectivités territoriales (commune, département, région) ont aussi mis en place leurs propres dispositifs d’aides financières pour vous aider à payer votre rénovation énergétique.

Aides locales ille et vilaine 35

Ille-et-Vilaine (35) : les aides locales à la rénovation énergétique

Au niveau du département de l'Ille-et-Vilaine (35), vous pouvez bénéficier d'aides financières locales pour vos travaux de rénovation. Des aides des communautés de communes ou des communes elles-mêmes peuvent aussi diminuer le coût de vos travaux.

Isolation thermique des combles

L’isolation des combles dans votre maison : techniques et aides financières 2024

Une mauvaise isolation des combles correspond à 30 % de déperditions énergétiques. Une bonne raison pour en faire une priorité dans vos travaux de rénovation énergétique.

isolation murs par l'intérieur

Isolation des murs par l’intérieur : techniques et aides financières 2024

Selon l'ADEME, la mauvaise isolation de vos murs correspond à 25 % des pertes énergétiques de votre logement. Pour pallier ce problème, vous pouvez notamment opter pour une isolation de vos murs par l’intérieur qui est un geste de l’ITI.